Accueil

Bienvenue sur le site de Alain Bontemps !

Un poète contemporain à découvrir. Nombreux textes en lecture et actualité...

Lettres et langue maternelle

 

Poésie d'aujourd'hui ...

                Présentation d'un poète et sa poésie                   

 

canon.jpg

 

 

 

 

 

 

Alain Bontemps   est  un  poète  d'aujourd'hui, il est  membre  de plusieurs associations qui servent les arts et la littérature en particulier. Il est Premier Membre  d'Honneur du Bleuet International. Son but en poésie veut  jouer des harmonies de sens et de musicalité des mots pour parler de poésie à chacun. Saisir la vie et la traduire en attachements, en touchant. Son habitude d'écriture se résume à utiliser une feuille blanche immaculée et un simple bic cristal.

 

Il a obtenu quelques prix

et une rose d'or de Rencontres Artistiques et Littéraires 2009 et 2015

La Renaissance française de Paris lui a décerné la médaille du rayonnement culturel en 2010

Il est médaille d'argent  de Arts et Lettres de France en 2014                       

Il est médaille d'honneur  d'étain de Arts-Sciences-Lettres Paris en 2013

 

Ses œuvres sont disponibles : www.publibook.com

                                                          www.edilivre.com

Référencement sur www.e-litterature.net/francoph/referencer.html

 Pour contacter l'auteur, mail : alain.bontemps0020@orange.fr

 

Le français littéraire

 

Le français littéraire fine fleur des mots ouverte aux courants de la littérature fait un air beau et plus encore d’user des ficelles de la rhétorique et ses multiples figures, d’user de tours de phrase, de tours de sens, de rythme, de musique, d’un lexique étendu et de richesses en expressions.

Il parle en paroles esthétiques.

Il parle écrit dans les feuillets, les manuscrits, les cahiers des livres.

Il parle écrit dans les poèmes, les nouvelles, les contes et les romans.

Il parle aux mémoires pour écrire la connaissance de l’homme et l’éducation de la jeunesse.

Il parle : rêve, fiction, aventure ou réalisme avec poésie.

Il parle écrit avec toutes ses règles pour qu’on le respecte, pour qu’on le lise, pour qu’on l’écrive à notre tour en apportant notre créativité, pour être défendu…

 

Pour savoir

 

Il faut huit ans d'apprentissage scolaire de la langue française aux scolaires.

Il y a 220 millions de locuteurs de la langue française.

Il y a une journée internationale de la francophonie chaque année.

Les sociétés d'auteurs et leurs membres  servent par des concours littéraires,

la création de délégations ou de clubs la francophonie...

 

Extraits...de "Et aux mots d'éclore" chez Edilivre 2011

pour le premier extrait

et de "Un opuscule mine de rien" chez Publibook 2011 pour les deux suivants

 

 

LE TEMPS A SA CHANSON

 

L'eau coule sous le pont des amours :

c'est la chanson de la patience

qui ne va pas plus vite que la musique,

c'est la chanson sans réticence

qui va au pas idyllique

de l'amour aimé.

Tu dis viens

et je pose la première pierre

qui érige la promesse du premier jour.

Tu dis tiens

et tu donnes la pierre qui se superpose

qui monte le mur vers où caracole la bonne étoile.

Tu dis crois

et je mets du cœur à l'ouvrage

parce que tu incarnes ma croyance.

Tu dis chante

et ma gorge se déploie

dans le refrain beau comme le jour

de notre raison d'être.

Tu dis repose-toi et n'abandonne pas

et  je reprends des forces pour deux,

mesure le chemin en regardant plus haut.

Tu dis demain

et je sais l'effort de longue haleine,

toutes les pierres nécessaires à l'édifice.

Tu dis de jour en jour

et notre amour nous le voulons éternel.

L'eau coule sous le pont des amours :

c'est la chanson de la patience

qui ne va pas plus vite que la musique,

c'est la chanson sans réticence

qui va au pas idyllique

de l'amour aimé.

Et puis un jour, tu dis oui au pied de la maison

et voilà la première marche.

Je sais que le temps à sa chanson

pour gravir l'escalier du bonheur.

 

 

 

 

 

UN CŒUR À L'HEURE

 

C'est un rendez-vous dans un autre cœur

C'est un baiser dans la seconde de se retrouver

C'est la minute de ne plus se quitter

C'est leur amour

C'est deux cœurs

 

 

 

 

 

 

 

 

PETITE PLUIE

 

Il bruine, il pleuvine

La pluie tombe légère

Rien ne se devine

Et l'ondée souhaitée passagère

Dans sa longueur de temps

Dans le caniveau ravine

Il pleuvote, il crachine

Il pleut peu à peu

Et sans faire aïe

Il mouille en plein jeu

Dans les flaques s'éclaboussent deux gamins

Autant que les arroseurs sont arrosés

Pour l'un quelqu'un a crevé un nuage

Pour l'autre c'est un pipi du ciel

 

 

 

 

 

Les fleurs poétisent...

 

 FLEURIR

Emblème  et  accomplissement  de  la  beauté  des  fleurs  qui

entretiennent  une  embellie  dont  on  se  couvre comme d'un soleil multicolore.

 

 

                                                   

 

UNE SIMPLE FLEUR

Une simple fleur la voici !

La moindre mais jolie

À souhait et au vent

Épanouie et soudaine apétale

 

 

 

 

 

 

BOUQUET AU PRÉ

Pour ses prunelles

la pimprenelle

pour son air ravi

l'ancolie

pour l'ange délicat qui ne froisse pas l'herbe rustique

l'angélique

pour ses mains qui cueillent le bouquet sans flot

des coquelicots

et pour un sourire encore

des boutons d'or

pour, au pré, sa liberté d'alcôve

la mauve

pour l'innombrable à la raison d'aimer

la sauvage pensée

pour qu'elle ne l'effeuille jamais trop vite

la marguerite

et pour elle et le tendre instant regardeur

la fleur de mon cœur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je t'aime

Un peu, du bout des lèvres

Beaucoup, de tout mon être

Passionnément, à sentiments éperdus

À la folie, à perdre la raison

 

Plus que tout, à garder intacte la marguerite

 

 

 

 UN SOURIRE

 

 

 

La grâce d'une politesse sans paroles au visage  qui

s'ouvre quand l'expression fleurit ou la joie enjouée

à  brûler  son  feu  de  joie avec  le  désir de séduire

sa bouche élargie à l'explicite.

 

 

 

 

 

 

Il y a un sourire

Il y a un sourire dans chaque œil qui le reçoit

Pour qui sourit, il y a trois sourires...

 

******************************************************************************************************************************************************************************************* 

cadeaux ce

MUSÉE DES MOTS...

On écrit les mots pour qu'ils ne soient pas les paroles en l'air... On écrit les mots : sur des tablettes d'argile, déjà chez les Sumériens trois millénaires av. J.C., on les écrit  sur la pierre pour qu'ils perdurent, sur le sable et une vague les efface... eux parfois d'éphémère. On écrit les mots, ces dessins, épistolaires pour dire nos amours, on les écrit romancés, dans les livres, parce qu'ils racontent une histoire, on les écrit pour qu'ils écrivent l'Histoire des hommes à travers les siècles... Mais quel lieu ? Peut écrire leur propre histoire, si ce n'est : un musée des mots. J'ai fait ce rêve, attrapé par leur sens, leur musique, leur beauté, jusqu'à la famille chère de ma spiritualité d'avoir un chez-soi où retrouver leurs traces, leur sentiment porté, leur gravité, écrits au calame en s'escrimant toujours à éviter les fautes. Retrouver les mots écrits à la plume d'oie comme ceux de l'ami Pierrot ou écrits avec les outils de l'écritoire contemporaine que sont le stylo à plume ou le stylo à bille, écrits avec le tréfonds et le cœur, le sel des larmes. J'ai fait le rêve que ces presque tous substantifs pour la grammaire et ces pépites qui nous font comprendre, nous comprendre pour le ressentir se recueillent comme une collection prise dans toutes les activités de la vie depuis si longtemps. Puisque les mots vantent en publicité, puisqu'ils s'affichent, indiquent sur le chemin du quotidien et nous affriandent jusqu'aux menus des restaurants sachant notre gourmandise, puisqu'ils ont leur voix et nous notre parole que l'on écrit pour qu'elle subsiste au diffus, à la dispersion dans l'espace sans mémoire... j'ai fait le rêve d'un musée des mots.

 

 

 

 

Présentation d'ouvrage :

 

"Poèmenons-nous florilège"        

 

Texte intégral sur page du même nom... menu

 

 

ACTUALITÉ :

 

 - Le prochain recueil s'appelera "Promener notre âme"

  Voici l' exclusivité  de deux textes

 

 

 

 LES DÉTOURS

Les détours ne savent pas où l'on va :

ils ont étiré le chemin le plus court pour en faire

le chemin qui promène,

ils suivent un layon bordé d'ail des ours au milieu des hêtres

ou une sente terreuse et caillouteuse

qui passe entre les prés parsemés de véronique.

Les détours laissent se poser une halte sur un muret de pierre

et surprendre un petit lézard,

ils s'attardent à écouter un geai qui cajole dans l'arbre.

Les détours savent que les pas du chemin qui promène

vont avec les yeux et les oreilles…

et rentre entre chien et loup…

 

 

 

 

 

RETOUR À L'ENVIE

L'envie n'est plus là et le visage potu, quand plus rien ne rit, ne va, ne se souvient plus à l'hameçon de vivre avoir mordu. Il faut un appât nouveau…  Un esprit étourneau rate la marche et c'est cette étincelle, cette étoile de lumière qui fait remordre à la vie…

 

 

 

 

 

 -Le Centre d'Art Lorrain a décerné dernièrement : 

  le prix de l'Académie de Lutèce au poète de ce site
 
 
 
 

 

 

 

Les poètes sont des créateurs de mots, mais pourquoi le sont-ils ?

 

ÊTRE POÈTE, POURQUOI ?

 

Pour être la suite de siècles d'écriture de la pensée.

Pour être de son temps en usant des richesses en vocabulaire et expressions,

avec une fidélité à la large palette de la rhétorique servant la créativité.

Pour concocter la nourriture spirituelle

dans un univers à soi comme la gastronomie pour les autres.

Parce que la Poésie cherche les poésies et qu'elles se trouvent en chacun.

Parce que  la langue naît  invention infinie ;

que si le dernier mot, le mot  final s'écrit : il n'est que la fin de sa page.

Pourquoi être poète ?

Pour dire que l'on aime avec des couleurs rutilantes,

pour chanter dans le sens,

pour être la conjonction des quintessences,

pour passer par le chien-assis du toit et sortir exhaler le voyage,

pour préférer les madrures dès qu'il s'agit du bois,

Pour clamer que le fer rubigineux à son charme,

pour prendre par la main, emprunter la venelle et emmener au pré...

 

 

 

Avec le sourire...

 

canon-1.jpg

  

 

 

                

 

 

Avec interêt...

 

 canon-005.jpg               

 

 

 

 

 

 

Avec assistante...

 

img-0091.jpg

 

              

 

 

 

 

 

  À suivre...

 

 couvquel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

promnotr.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

 

 Les deux dernières éditions  couvertures illustrées par l'auteur

Résumé des recueils sur http://www.edilivre.com 

  

Les poètes ont-ils une belle écriture ?

 

Leurs mots sont beaux et leur graphie est ce qu'elle est.

Cursive si trés inspirée et moins avec biffures si plus laborieuse.

 

Voici, celle de l'auteur de ce site... 

 

manuscrit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

souslala-2.jpg 

 

 

 

 

À suivre...

 

2013 commence avec un nouveau manuscrit  finalisé.

Il reste à le faire éditer dans le courant de l'année.

voici la couverture avec la courte préface plus un poème d'introduction...

 

 

puzzle2-1.jpg

  

 

 

Préface

 

 

 

 

 

 

 

Qui jamais n’a pris la patience de reconstituer pièce par pièce une image imprimée collée sur du carton ?

Image d’un joli paysage au charme bucolique ou d’un monument célèbre très évocateur.

Qui a toujours échappé  au ludique étant enfant ou grand ?

Personne, sûrement, parce que tous apprécient  de chercher la pièce qui va avec la pièce, le bout de ciel avec le bout de ciel.

 

Mes souvenirs de puzzle n’avaient pas de mots mais j’ai trouvé les mots qui ont des images : puzzle de poèmes, des quatre saisons et d’une année…

 

 

 

 

 La première image sera la couverture, dessin puis infographie également mon œuvre.

 

                                                                                  L’auteur

 

              

 

   Éphéméride…effeuillage des jours et quatre saisons

 

  Il faut un commencement…

  Un premier jour en étant de saison

 

 

Le matin comme un printemps,

une renaissance au réveil, un bourgeon qui s’ouvre.

Le reste du jour comme un été,

pour faire un soleil d’être.

Le soir comme un automne,

l’effeuillage des vêtements pour le valet de nuit.

Le sommeil comme un hiver de dormance nue…

Être de saison avec le déroulement d’un jour…

 

À suivre...

 

 

On pose souvent la question à un poète :

 " Qu'avez-vous fait en poésie ? "

Je réponds simplement...

" J'ai promené les âmes. "

 

                                                                      dedicace-1.jpg       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site